Gradient

Vie et mort des SDF en bas de chez nous

Le collectif «Les morts de la rue» tente depuis 2002 de recenser tous les sans-abri décédés dans l'espace public, pour refuser l'indifférence et peser sur les politiques publiques de lutte contre la précarité. Une enquête qui permet aussi d'en savoir plus sur leur vie, au-delà des préjugés.



En 2012, l’Insee estimait à 140 000 le nombre de personnes sans domicile fixe, dont 30 000 à la rue. Depuis, le collectif «Les morts de la rue» enquête chaque année sur la mortalité de ces exclus. Le projet date de 2002, une initiative de travailleurs sociaux et de sans-abri. Ça part «d’abord d’une indignation : le nombre de gens qui meurent dans la rue. Et à partir de là, un besoin d’interpeller les pouvoirs publics, d’accompagner les morts et les vivants», explique Nicolas Clément, le président du collectif. Il s’agit de mettre fin au trou noir de la mortalité des personnes sans logis.

Pour la seule année 2015, l’association a comptabilisé 497 décès de SDF, auxquels s’ajoutent 98 personnes qui avaient fraîchement quitté la rue. «Ce n’est pas exhaustif», tempère-t-il. Les données, fournies par des associations, des hôpitaux ou des particuliers représenteraient seulement un sixième des cas réels. L’enquête est un «travail de fourmi» qui s’appuie sur plus de 150 bénévoles. Bien que partiels, les chiffres sont sans appel. Être SDF, c’est en moyenne dix années passées dans la rue, une espérance de vie de 49 ans (soit trente ans de moins que la moyenne française). Être SDF, c’est une réalité violente, très loin des idées reçues. C’est justement ce que le collectif a voulu mettre en avant cette année. «L’objectif est d’en finir avec le préjugé assez général du démuni alcoolique, seul, qui décède avec la vague de froid hivernal», explique Nicolas Clément, avant de pointer que «mettre en lumière la cause de décès et donc les facteurs de risque, c’est peser sur les politiques à mener». Les dernières mesures d’envergure datent de 2012 avec le plan pauvreté, qui a permis une hausse du nombre de places d’hébergé

0 vue

©2019 par le geste du cœur. 

 tel: fix: 09 81 31 42 14  port 06 61 99 25 57 

16 rue jean catelas 80480 saleux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now