Gradient

LES SDF VUS PAR LES MÉDIAS

Le message médiatique que j’ai décidé d’analyser est une vidéo où un jeune va donner 100 dollars à un SDF et le suivre pour voir ce qu’il va faire de cet argent.

J’ai choisi cette vidéo pour illustrer mon hypothèse car elle met en avant les clichés que la société et les jeunes ont sur les sans-abris pour ensuite mieux les déconstruire.




Analyse de la vidéo :


Les producteurs :

Les producteurs de la vidéo sont les protagonistes de cette expérience. Il s’agit de jeunes californiens aisés curieux de tester leurs aprioris sur les personnes sans-abri. Leur intention est de voir comment le SDF va dépenser l’argent reçu. La vidéo est sous forme de caméra cachée amateur.

REPORT THIS AD

Les langages :

Dans cette vidéo, il n’y a aucune mise en scène. Il s’agit de filmer une réalité sans fioriture. Cette vidéo ne respecte pas de codes particuliers et permet de piquer la curiosité (malsaine ?) du public.

Les représentations :

Dans cette caméra cachée sont traités les clichés que nous avons des personnes sans domicile fixe : alcoolisme, mensonge et fainéantise. Ces clichés ont été véhiculés notamment par l’intermédiaire des médias, mais sont ici déconstruits dans une vidéo montrant la simple réalité.

Les types de messages :

Il s’agit d’un message de remise en question, de conscientisation et de déstigmatisation des SDF. Il permet de montrer qu’aider les SDF ne revient pas à les renforcer dans leurs supposés vices et que ceux-ci font parfois preuves de plus d’humanité que bien des personnes aisées.

Les publics :

La vidéo a été postée sur le média connecté qu’est internet. J’ai eu accès à cette vidéo via la plateforme de diffusion YouTube qui permet également la diffusion via les différents réseaux sociaux. Le public visé est donc ici très large car il touche n’importe quel utilisateur de ces médias et ainsi une grande proportion de la nouvelle génération. Le public visé étant très large il permet une sensibilisation rapide mais s’il engage à la réflexion, il ne propose pas d’action directe comme par exemple le soutien financier d’organisation d’aide aux sans-abris.

Les technologies :

La mise en œuvre d’un tel média, demande la possession d’un appareil permettant de filmer. Il s’agit ici soit d’une caméra mais plus probablement d’un simple téléphone portable permettant à tout citoyen de se glisser dans la peau d’un potentiel reporter. La diffusion sur YouTube demande des connaissances de base en informatique et permet, si la vidéo est relayée, de toucher très rapidement un nombre important de personnes.

En comparaison, les affiches réalisées par l’association « Aurore » pour l’aide aux SDF jouent beaucoup plus sur l’axe de la représentation. En effet, elle s’appuie sur l’image que la grande marque a construite en reprenant la police ainsi qu’en détournant le slogan pour attirer l’attention du consommateur sur un problème de société. Elle détourne l’usage premier de ces publicités qui est la création d’un besoin chez le consommateur pour le  rediriger vers une réalité plus importante qu’est la pauvreté dans nos rues. Elle possède également une autre ampleur par rapport à l’axe « les producteurs ». En effet, ces messages ont été créés par une association vieille de plus de 120 ans. Il s’agit donc de personnes possédant une grande expérience dans le domaine et désirant faire passer un message bien précis à l’aide d’une campagne très étudiée.

©2019 par le geste du cœur. 

 tel: fix: 09 81 31 42 14  port 06 61 99 25 57 

16 rue jean catelas 80480 saleux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now